Pont du Fossé de Six Pieds

Début des travaux

Depuis la fin du mois de novembre 2017, la commune de Mont L'Évêque a repris en direct la gestion des travaux de réhabilitation du passage du Fossé de Six Pieds sous la route d'Ermenonville, suite a l'effondrement d'une des deux buses établies durant la Guerre 1939/1945. Cet effondrement avait conduit à fermer la route d'Ermenonville à la circulation.

Les travaux de réhabilitation de la buse effondrée commenceront le 14 mai 2018. Ils seront menés par l'entreprise spécialisée Léon Noël. Madame l'Architecte des Bâtiments de France et la Direction Départementale des Territoires ont donné par écrit leur accord à cette intervention, sous réserve de respecter les contraintes liées à la gestion du patrimoine bâti et de l'environnement naturel, interdisant par exemple de commencer les travaux avant le 1er mai.

Les travaux dureront environ un mois. À l'issue de ces travaux la route d'Ermenonville devrait être rouverte à la circulation. Le coût des travaux sera pratiquement identique à celui que la commune aurait du assurer dans l'hypothèse ou le Syndicat du Sage de la Nonette aurait assuré la construction d'un pont dans le cadre d'une maîtrise d'ouvrage déléguée. En effet, dans ce projet, la commune s'était engagée à financer la bande de roulement, le garde corps et le parement en pierres du pont.

 

 

Pont du Fossé de Six Pieds

Mise au point sur les travaux

Le 22 novembre 2017, le Conseil Municipal de Mont l'Évêque a retiré au SAGE de la Nonette la délégation de maîtrise d'ouvrage qui lui avait été accordée pour réaliser un ouvrage restituant l'écoulement du Fossé de Six Pieds permettant de rouvrir la route d'Ermenonville.
Le refus du projet proposé par le Sage de la Nonette par Madame l'Architecte des Bâtiments de France explique, pour l'essentiel, cette décision.
La commune a donc repris à son compte le chantier de "pont cadre" en se limitant, selon les vœux de Madame l'Architecte des Bâtiments de France, à restituer la buse effondrée. Le coût de cette intervention s'élève à 32 994 € HT (devis DMVA) et la commune assumera cette dépense.
Pour ce faire elle a demandé des aides à l'État, au Conseil Départemental et à la DREAL (Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement), le site de la Vallée de la Nonette étant inscrit.
Ce coût est équivalent à ce qu'aurait dû payer la commune de Mont l'Évêque dans le projet initial du SAGE, aujourd'hui abandonné, car il laissait en fait à la commune le financement direct de la bande de roulement, des gardes - corps et du parement du pont pour un montant d'environ 32 000 € HT qui aurait également fait l'objet de demandes d'aides.
D’un point de vue financier, le coût de l'intervention communale est donc pratiquement identique pour les deux projets.

 

Pont du Fossé de Six Pieds

Nouvelle réunion et nouvelle décision

Lors d’une réunion tenue le 21 novembre 2017 sous la présidence de Monsieur le sous-préfet de Senlis, il a été décidé de mettre fin à la délégation de maitrise d’ouvrage votée le 5 mai 2016 par la Conseil Municipal de Mont l'Évêque au profit du SISN (Syndicat Intercommunal du SAGE de la Nonette).
Cette délégation de maîtrise d’ouvrage concernait la reconstruction d’un ouvrage sur le Fossé de Six Pied, ouvrage qui permettait la réouverture de la route d’Ermenonville à la circulation.
Cette décision fait suite au refus par Madame l’Architecte des Bâtiments de France de donner son aval au projet de reconstruction proposé par le SISN. Le STAP (Service Territorial de l’Architecture et du Patrimoine) considère que le projet proposé par le SISN ne prend pas en compte, dans des conditions acceptables, les obligations de protection liées au futur classement des ouvrages de la ligne Chauvineau et celles du site de la Vallée de la Nonette (site naturel inscrit).
La commune de Mont l’Évêque, qui partage l’avis de Madame l’Architecte des Bâtiment de France, a également fait valoir que, malgré ses demandes, les riverains du Mocreu ainsi que la commune n’avaient jamais été directement consultés par les représentants du bureau d’étude pendant l’étude préalable. À l’occasion de cette réunion il a été précisé par un représentant du SISN que l’obligation de restitution de la continuité écologique ne concernait pas le Fossé de Six Pieds lequel n’était pas inscrit sur les listes européennes des cours d’eau pour lesquels la mise en œuvre de cette obligation s’imposait.
En conséquence, le Conseil Municipal du 22 novembre 2017 a voté le retrait de la délégation de maitrise d’ouvrage au SISN et transféré la maîtrise d’ouvrage à la commune qui fera réaliser très rapidement les travaux de restauration des buses.
Dans cette perspective deux devis ont déjà été établis.

 

Zéro Phyto

Depuis le 1er janvier 2017, la loi interdit aux communes l’utilisation de désherbants chimiques.

Mont L’Évêque a choisi de participer au programme mis en place par le Parc Naturel Régional Oise - Pays de France pour accompagner les communes dans ce changement. À la suite d’une réunion tenue en mairie le 15 novembre 2017, nous allons dresser un plan de gestion détaillé des espaces publics végétalisés.

La mise en œuvre de ce plan demandera plusieurs mois et devrait modifier notre environnement en suivant les principes d’une gestion différenciée des espaces verts : non-utilisation de produits phytosanitaires, consommation réduite de l’eau, plantes adaptées à nos sols et climats. Il nous faudra donc étendre les plantations de fleurs, modifier la gestion des parterres plantés et de l’herbe qui pousse dans rues et les allées du cimetière.

Nous comptons sur vous pour nous aider dans l’application de ce programme « Zéro Phyto ». Il contribue au respect de la biodiversité qui fait partie de notre quotidien. En effet, la biodiversité participe à notre alimentation, nous aide à nous soigner et permet le maintien de la qualité de l’eau, de l’air et des sols.

En changeant nos habitudes, nous pouvons ensemble limiter fortement et durablement la pollution des eaux et des sols, favoriser l’embellissement du village et préserver notre santé.

Pour plus détails sur ce sujet, vous pouvez vous référer au "Guide des solutions" zéro pesticide du ministère de l'environnement.

Nous vous invitons également à consulter les plaquettes d'information éditées par la ville de Rennes sur les trois thèmes suivants:

Entretien des espaces verts - Plan de désherbage - 0% Pesticide dans les cimetières

 

 

Route d'Ermenonville

Construction d'un pont sur le Fossé de Six-Pieds et restitution de la circulation

Le projet de construction d’un pont sur le Fossé de Six pieds, proposé par le Bureau d’études mandaté par le Syndicat du Sage de la Nonette, a été mis en cause par la commune et par Madame l’Architecte des Bâtiments de France.
Une réunion a eu lieu le 19 octobre sur le site, qui est un site naturel inscrit. Afin de protéger le patrimoine culturel (système de vannes de la ligne Chauvineau) et dans le même temps d’assurer la continuité écologique, une nouvelle proposition a été faite qui a reçu un aval sous réserve de la commune.
Un délai de trois semaines a été accordé pour valider la faisabilité technique et financière de ce nouveau projet qui conserve les vannes, restitue la circulation sur les deux voies de la Route d'Ermenonville et permet la continuité écologique.
Ce nouveau projet sera soumis pour accord à Madame l’Architecte des Bâtiments de France.
Une nouvelle réunion est prévue en présence de Monsieur le sous-préfet le 21 novembre 2017 pour décider de sa mise en œuvre. A l’occasion de la réunion du 19 octobre 2017, Madame le maire a demandé que la circulation soit rétablie très rapidement sur la route d’Ermenonville, au moins sur une voie, et ce quelle que soit la solution technique finalement adoptée.

 

Enfouissement des réseaux

Enfouissement des réseaux électriques rue de l'Église et rue Bellotte

Les travaux d’enfouissement des réseaux électriques rue de l’Église et rue Bellotte touchent à leur fin.
Il reste encore  à autoriser l’alimentation électrique du nouveau réseau, à passer en souterrain le réseau haut débit qui est aérien pour le moment, à déposer les anciens poteaux électriques, à finir les remises en état des entrées de maison ayant fait l’objet de passage de réseaux et à intégrer les nouveaux coffrets actuellement posés pour recevoir les sorties du nouveau réseau électrique souterrain. Ces différentes opérations devraient prendre environ un mois.
Jusqu’à présent la commune a beaucoup apprécié  les qualités techniques et humaines des équipes qui sont intervenues et qui ont dû faire face à de nombreuses difficultés, en particulier à cause du sol de pierre affleurant qu’il a fallu découper pour ouvrir les tranchées.
Une réunion de pointage a lieu tous les mercredis en mairie. Les demandes des administrés concernant cet enfouissement rue de l’Église et rue Bellotte sont reçues à la mairie, aux heures de permanence et transmises aux intervenants.