La commune de Mont-l’Évêque

Avec un peu moins de 500 habitants pour une superficie de 1436 hectares, Mont-l’Évêque appartient au large corpus des petites communes rurales du département de l’Oise.

Son territoire s’inscrit à la rencontre des deux grandes unités paysagères que sont le plateau du Valois et la forêt d'Ermenonville.

Du nord à l’est, le vaste plateau agricole du Valois Multien se déploie, ponctué de ses buttes larges et prononcées qui caractérisent ces horizons ouverts et régulièrement jalonnés de villages souvent enveloppés d’une couronne arborée.

Au sud, c’est un paysage diamétralement opposé: la forêt couvre ici une vaste étendue gommant les subtilités du relief et dissimulant en partie les villages qui s’y adossent comme ceux de Mont-l’Évêque, Borest ou bien encore Fontaine-Châalis.

Nichée entre ces deux univers, la petite vallée de la Nonette marque un sillon prononcé, parfois large, une ligne de vie qui fixa très tôt les foyers humains dans l’histoire de ce pays.

Ce positionnement à l’interface de plusieurs types de paysages est donc un trait de caractère spécifique de l’identité de Mont-l’Évêque. Le village a en effet la particularité d’être à la fois situé au bord de la Nonette, en lisière de forêt d’Ermenonville tout en étant tourné vers les terroirs agricoles du Valois.

Pour plus de plus amples informations sur Mont l’Évêque, ses motifs paysagers ou son tissu bâti, reportez-vous à l'étude urbaine de la commune.